Arbitrage traditionnel: critiques

Les critiques les plus fréquemment entendues au sujet de l’arbitrage traditionnel peuvent se résumer comme suit :

  • la judiciarisation et le formalisme croissants de la procédure de griefs et du déroulement de l’arbitrage
  • les délais trop longs et les coûts élevés qui s’ensuivent
  • le manque de considération pour la dimension humaine des problématiques et des solutions   offertes par l’arbitrage traditionnel
  • l’absence de prise en compte de la qualité et de la continuité des rapports entre employeur-syndicat-employés

Ces critiques sont interdépendantes et  de nature à influencer les  rapports et le climat de travail. Malgré cet état de faits qui perdure, aucune solution dont l’efficacité se serait vérifiée n’a été apportée au fil des ans et ce, malgré plusieurs tentatives.

Dans ce contexte, le recours à la médiation couplée à l’arbitrage se présente comme une alternative réaliste pour répondre à ces critiques.